• all1 demande une fiscalité proportionnelle. Certaines taxes représentent des montants forfaitaires comptées par famille alors qu’elles devraient être calculées par personne.
  • all1 plaide pour un ‘singles-réflexe’: il faut tenir compte des conséquences (parfois lourdes) de nouvelles mesures politiques pour des personnes vivant seules.

Notre système de contribution date d’une période où la famille représentait la norme, mais ceci n’est plus le cas aujourd’hui. En Belgique, 1 ménage sur 3 est composé d’une personne. Dans des villes comme Bruxelles, il est de 1 sur 2. Tous les pronostics (nationaux et internationaux) indiquent une augmentation du groupe des personnes vivant seules. ALL1 plaide pour une politique et une fiscalité qui ne pénalisent pas le mode de vie des personnes.

Impôt sur le revenu

Parmi tous les pays l’Europe de l’Ouest, le citoyen belge, qui vit seul sans enfants, est celui qui paie le plus d’impôts. La personne ayant des enfants à charge, a droit à un montant plus élevé non taxable. Des personnes seules avec un revenu moyen participent à hauteur de 56 % de leur salaire brut à des taxes et des contributions sociales. Pour une personne avec un revenu plus élevé, cela représente même jusqu’à 60%. Les personnes seules ont pourtant les mêmes frais qu’un couple, à la différence qu’elles doivent payer seules. A côté de cela, un couple marié et/ou qui cohabite légalement, peut transférer jusqu’à 30 % de ses revenus vers la déclaration d’impôts du partenaire qui gagne le moins et ainsi se retrouver dans une tranche d’impôts moins élévée.

La personne qui conclut un prêt hypothécaire pour son propre logement, a droit à une réduction fiscale. Cette déduction fiscale est accordée par personne et non par logement. Les couples, quant à eux, bénéficient deux fois de cette réduction.

Autres inégalités fiscales

Le prix des titres-services a augmenté en 2014 pour passer à 9 euros. Une personne vivant seule peut demander au maximum 500 titres-services par an, une famille le double. Depuis le 1er juillet 2013, le nombre de titres-services qui donne droit à une déduction fiscale de 30% a aussi été réduit. Aussi, depuis le 1er janvier 2015, le montant déductible par personne est de 1.410 €, soit 156 titres. Si l’on habite en couple, il est possible de déduire le double de titres car chaque partenaire peut demander son propre numéro auprès de Sodexo. Les montants maximum valent par personne et par an. Pourtant la nécessité d’une aide ménagère est parfois plus importante chez les personnes vivant seules que chez les couples.

En Belgique, il existe des taxes forfaitaires que l’on paie par famille et non par personne. Le précompte immobilier, par exemple, représente le même montant quelque soit le nombre de personnes qui habitent le logement. Dans la Région de Bruxelles-Capitale, la taxe régionale de 89 euros va être supprimée. A titre d’exemple, les régions Flamande et Wallonne perçoivent encore des taxes provinciales forfaitaires. En Région Wallone, la redevance audiovisuelle est encore toujours d’actualité. Ceci représente 100 euros par famille qui possède une télévision.